Ce qu'il faut savoir...

Taxi-boys, taxi-danseurs, danseurs mondains… ce qu’il faut savoir.

Parfois de bons danseurs en recherche de quelques émoluments souvent non déclarés se proclament « taxi-boys » et proposent aux dames seules de les accompagner au bal.

Plus souvent ce sont de vrais danseurs professionnels, intermittents du spectacle ou professeurs de danse qui complètent ainsi leurs revenus parfaitement déclarés.

L’accord se fait au préalable en direct avec la dame et ils se retrouvent sur le lieu du bal pour danser ensemble 2, 3 ou 4 heures sur la base d’un tarif négocié entre-eux de l’ordre d’une centaine d’euros pour l’après-midi.

La dame paie aussi l’entrée et les boissons pour deux.

Le soir c’est un peu plus cher mais bien souvent le danseur vient chercher et reconduire la dame en voiture.

Les danseurs professionnels travaillent aussi avec des orchestres ou avec les organisateurs des thés dansants.

Dans ce cas ils partagent au mieux sur la piste le temps du bal avec toutes les dames seules présentes ce jour là.

Bien sûr, quelque soit la formule, il est à noter que, pour que la dame soit assurée de danser agréablement  avec un bon danseur, cavalier et gentleman, il est conseillé de s’adresser à des professionnels.