Les bienfaits de la danse

Danser est une activité ludique et sociale, porteuse de bienfaits pour le physique, créatrice de bonne humeur pour le moral ; elle favorise le développement de la confiance en soi pour le danseur et le « lâcher prise » pour la danseuse, elle remet au goût du jour l’histoire de Cendrillon qui se transforme, le temps du bal en sublime Princesse.

Sur le plan physique, danser une valse viennoise correspond en terme de cardio-training au même effort que celui mis en œuvre pour parcourir un 1.500 m sur une piste d’athlétisme, un bon rock n’roll ou un quick-step, oxygène les poumons et fait travailler vos muscles aussi bien qu’une ascension à pied des escaliers du funiculaire de Montmartre, les danses latines chachacha, samba ou salsa, si vous les pratiquer régulièrement vous ferons des fessiers de rêves et il n’est que de regarder les jambes d’une danseuse de tango argentin pour vous convaincre de la façon dont la danse sculpte jambes et mollets.

Danser c’est être physiquement et pour longtemps en forme.

Danser c’est apprendre des chorégraphies, faire travailler son corps mais aussi sa mémoire et par là même conserver longtemps ses meilleures facultés intellectuelles.

Mais ce n’est pas tout, pratiquer la danse c’est aussi s’amuser, bouger en rythme sur des tempos entrainant, écouter des mélodies, entendre des paroles qui vous font oublier vos soucis quotidiens et vous transportent dans un ailleurs ensoleillé et joyeux.

Danser c’est être souriant et de bonne humeur.

Pratiquer la danse, c’est se faire des amis, s’obliger à sortir et par là même, rester coquet(te), s’habiller pour aller au bal, vouloir plaire, se plaire et rester séduisant(e).

Danser c’est être élégant et social.

Plus encore, pratiquer la danse à deux, c’est échanger, rencontrer cet(te) autre qui, parce qu’il (elle) partage avec vous la même activité, voire la même passion, cesse d’être « l’enfer » de Jean Paul Sartre dans Huit clos, pour devenir partenaire, ami(e), voire plus si affinités.

Danser, c’est aussi, parfois trouver l’amour, surtout si vous ne le cherchez pas.